Infos santé - Le sucre  

   


   
Recherche rapide

Le sucre

Ami ou ennemi ?

Savez vous que nous consommons autant de sucre en une quinzaine de jours que nos ancêtres en un an ?

Le sucre se cache partout ! Le sucre raffiné ou chimique surtout !
Quant aux sucres naturels, il ne faudrait pas en abuser non plus.

Nous utilisons deux sortes de sucres dans notre alimentation.

Les sucres lents : nos amis
Les sucres rapides : nos ennemis.

 

Les sucres lents sont indispensables à la vie en fabriquant du glucose afin de nourrir correctement nos cellules. Ils sont source d'énergie qui nous permet de nous maintenir en bonne forme.
On ne les trouve pas forcément dans l'alimentation "préparée", mais plutôt dans les légumineuses, les céréales, les légumes racines, les sirops de céréales...
Ils nous construisent sainement.

Les sucres rapides sont une source d'énergie immédiate, mais ils ont l'inconvénient majeur de disparaitre rapidement provoquant un mal être au sein de notre organisme.
Cela engendre un manque qui disparait dès la prise immédiate d'un nouveau sucre rapide. Résultat : on crée une dépendance qui entraîne grand nombre de pathologies. Lentement, on va glisser vers toutes sortes de malaises : hypoglycémie, diabète, culture du candida albicans...

Pour mieux connaitre le sucre, voici une liste sommaire pour apprendre à mieux les choisir.

Le sucre blanc raffiné
L'un des plus dangereux car le plus couramment utilisé.
Il est vide de tout nutriment, n'apporte rien aux cellules, sinon un message éclair de satisfaction du moment.
A ne pas négliger : son apport calorique assez conséquent. De plus, mélangé à la salive, il devient acide et altère l'émail des dents. C'est une véritable "pompe à minéraux" et à la longue il nous affaiblit. Il participe à la baisse des défenses immunitaires.

Le sucre de canne roux
Bien souvent du sucre blanc coloré (avec quel colorant ? seuls les fabricants pourraient nous le dire, et encore !) ou alors caramélisé.
Classé lui aussi dans les sucres rapides, il  n'a pas plus d'intérêt que le sucre blanc.

Le sucre de canne blond
Un peu dans la lignée des 2 précédents, il n'a pas plus d'intérêt que ces derniers, sauf qu'il est moins raffiné et qu'il peut éventuellement contenir quelques traces de minéraux.

Le sucre de canne complet
Comme son nom l'indique, il contient tous les nutriments de la canne à sucre puisqu'il est complet. Il n'a subit aucune transformation ni raffinage et conserve donc tous les sels minéraux, vitamines et acides aminés de la canne à sucre.
Il reste toutefois un sucre rapide. Sa couleur est foncée et son goût prononcé, mais il est bien agréable de l'utiliser pour toute sorte de pâtisseries.

Le miel
Il contient des enzymes dont nous avons tous besoin (à condition qu'il ne soit pas chauffé).
C'est également un sucre rapide mais qui donnera le tonus idéal en cas de besoin. Il contient des substances importantes pour la santé : des minéraux et nombreuses vitamines,  comme pour tout, il ne faut pas en abuser.
Tous les sportifs devraient en consommer. C'est un excellent cicatrisant, riche en antibiotiques naturels.

La mélasse
C'est un résidu du raffinage du sucre qui contient bon nombre de minéraux et vitamines. C'est bien sûr un sucre rapide qui se présente sous forme de liquide épais, noir et collant. Elle a un goût prononcé de réglisse.
Elle contient autant de calcium que le gruyère et beaucoup de fer (autant que la viande la plus riche en fer).

Le sirop de riz (il existe également du sirop de blé, de malt ou d'orge)
On l'obtient en faisant fermenter du riz brun. Une fois fermentés ces ingrédients sont moulus et chauffés jusqu'à l'obtention d'un sirop épais.
Le sirop de riz est riche en potassium et en magnésium. Grâce à sa composition variée de glucides, il se comporte comme un sucre lent, procurant une source d'énergie libérée graduellement dans l'organisme.
Son goût n'est pas très prononcé : une saveur douce de caramel, sa texture ressemble à un miel presque liquide. Utile également pour les pâtisseries ou bien pour sucrer des desserts aux fruits acides.

Le sirop d'érable
Sucre rapide également, c'est un sucre tiré de la sève d'érable.
De qualité naturelle, il n'a subit aucune transformation que la cuisson. Il contient plus de minéraux que la plupart des autres produits sucrants et ses substances possèdent un potentiel antimutagène et antioxydant.
Il est facilement assimilable par le système digestif.
Le sirop d'érable est d'ailleurs l'un des agents sucrants les moins caloriques. Il est plus riche en potassium que le miel. C'est une excellente source de manganèse. Il contient également du zinc.

Le sirop d'agave
Liquide blond tiré d'une variété de cactus "l'agave". Sucre rapide lui aussi, son goût est neutre. Il ressemble un peu à du miel très liquide. Il est très riche en fructose naturel et en minéraux.

Le sirop de poire ou de pomme
Il s'obtient après réduction très lente et l'évaporation de jus de fruits donnant une pâte épaisse agréable au goût et très parfumée.
Il est riche en fructose, en minéraux et vitamines.
Un atout supplémentaire : il contient également des fibres.

La stévia
Plante aux pouvoirs extrêmement sucrants. Elle est bien utile aux personnes souffrand de diabète. La stévia est utilisée depuis très longtemps pour régulariser les fonctions du foie, du pancréas et de la rate.
Elle a une action tonique qui stimule la vitalité mentale et combat la fatigue.
Elle facilite la digestion et les fonctions gastro-intestinales. Elle régularise les fonctions métabolliques et produit des effets diurétiques qui aident à la perte de poids.
Elle régularise également la pression artérielle.

Le fructose
C'est un sucre simple qui se comporte comme un sucre lent.
Son métabolisme ne fait pas appel à l'insuline. C'est un sucre de fruit au pouvoir deux fois plus sucrant que le sucre blanc.
Conseillé aux sportifs, et aux personnes voulant perdre du poids, mais sous contrôle médical.
A utiliser avec modération. Souvent hautement raffiné, il est quand même issu de l'industrie chimique...

Le xylitol
C'est un sucre extrait de l'écorce de bouleau. Il est obtenu de façon industrielle également. Bien que recommandé car non acidifiant pour l'organisme, à consommer avec modération. Il est soi disant, le seul sucre qui préviendrait la carie dentaire. Certainement bien moins nocif que l'aspartame, mais quand même.

L'aspartame
Un poison violent ! Et il y en a presque partout ! Que ce soit dans les produits alimentaires, confiseries ou les produits pharmaceutiques.
Des chercheurs indépendants ont découvert que l'aspartame détruit le système nerveux et qu'il serait hautement cancérigène.
Il est constitué de 50% de phénylalanine, 40% d'acide aspartique et de 10% d'ester de méthyl qui, une fois avalé se transforme en méthanol de bois (poison très toxique) et ce, à partir de 30°.
Ensuite ce méthanol se transforme à son tour en formaldéhyde (classé dans le même groupe que l'arsenic et le cyanure), en acide formique et en dikétopiperazine, tous responsables de graves problèmes de santé.
Il altère les neurones du cerveau jusqu'à leur destruction irrémédiable.
Il donne de faux codes aux cellules qui en demandent toujours plus. Et le cercle vicieux est enclenché... A PROSCRIRE

 

Ecole de cuisine Végétarienne Cuisine sans gluten et sans caséine - Cuisiner Autrement
Accueil | Plan du site | Flux RSS | FAQ | Catalogue PDF | Newsletter
Mentions légales | Confidentialité & Sécurité | CGV | Expédition & retours | Contactez-nous 

© Cuisiner Autrement -  Création My-Eboutique