C'est vous qui le dites - La floconneuse  

   


   
Recherche rapide

La floconneuse

Fraîcheur du produit garantie

C'est grâce au livre de la doctoresse Catherine Kousmine " Sauvez votre corps" ( Robert Laffont. 1987 ) que j'ai vraiment pris conscience de la nécessité de consommer le plus possible d'aliments non raffinés, bio, et les plus frais possible (  je précise que c'était dans les années 80, maintenant c'est plus "facile" ou disons plus accessible de prendre conscience ! ).

Cela est valable aussi pour les céréales : tant qu'elles sont entières, pas de problème, elles  sont "construites" pour se conserver très très longtemps, n'a-t-on pas retrouvé et fait germer des graines lors de fouilles archéologiques ?
Mais dès qu'elles sont manipulées par l'homme, écrasées ( flocons ), moulues ( farines ), cuites puis séchées ( semoule, couscous etc ), leurs éléments les plus précuieux ( vitamines, minéraux ...) s'altèrent au fil des jours, et même si la législation prévoit des dates limites de consommation optimale assez lointaines " (...) le grain de blé, écrasé et transformé en farine, cesse d'être vivant.
Il meurt et devient cadavre.
Incapable de garder sa composition primitive, il voit s'altérer progressivement à l'air ses éléments les plus instables, les plus nobles, les plus précieux pour nous, dont les vitamines.
Il s'oxyde ; certaines substances savoureuses disparaissent.
Il faut pour cela  de huit à quatorze jours.
Or, il est de règle que trois semaines séparent le moment où la farine est produite de celui de la confection du pain. Des semaines et des mois s'écoulent entre le polissage du riz et sa consommation, entre l'instant  où le grain de blé ou d'avoine est écrasé et celui où nous mangeons la semoule, les pâtes ou les flocons qui en dérivent.
Nous acceptons ainsi de nous nourrir de "vieux cadavres de graines dévitalisées". (...) "( Dr.Catherine Kousmine " Sauvez votre corps")

Suite à ces révélations, la famille Cerise avait donc investi entre autres dans une floconneuse manuelle.
Il y a une bonne quinzaine d'années, on ne trouvait pas beaucoup de modèles, et nous avons opté pour celle proposée par Samap,  une fabrique française dont nous possédions déjà un moulin à céréales et un pétrin pour le pain.
Comme le reste de leur gamme, elle est super solide et  faite pour durer. Son seul défaut est, comme ses congénères à fixation, de devoir être fixée sur un support adéquat.
Et le seul endroit qui a pu convenir est une étagère dans le cellier... du coup, il y a juste la place pour y glisser une petite soucoupe, mais ça suffit pour une ration de petit déjeuner.
Apparemment elle n'est plus au catalogue de samap, mais il en existe de nombreux modèles, plus jolis d'ailleurs, et on peut même en acheter sur eb.. !


(En arrière-plan, c'est bien un tambour de machine à laver, recyclé en garde-manger ! On y conserve les fromages )
Les flocons frais sont bien meilleurs que ceux en sachets.
Par goût, j'utilise surtout du sarrasin ou de l'avoine, du quinoa parfois...
ex : le matin avec : du yaourt au soja ou au lait, ou avec une bonne cuillérée de purée d'amandes complètes + de l'eau chaude ( ça fait du lait d'amandes ), on peut aussi bien sûr rajouter des fruits secs.
Dans les potages, les flocons sont à rajouter en fin de cuisson. un peu de pâte de miso diluée dans de l'eau ( que je préfère aux bouillons cube ), des flocons et hop on obtient  une soupe rapide et consistante !

Cerise
Auteure du blog simplicité culinaire

 

Ecole de cuisine Végétarienne Cuisine sans gluten et sans caséine - Cuisiner Autrement
Accueil | Plan du site | Flux RSS | FAQ | Catalogue PDF | Newsletter
Mentions légales | Confidentialité & Sécurité | CGV | Expédition & retours | Contactez-nous 

© Cuisiner Autrement -  Création My-Eboutique